Faire place au Pouvoir de l’Amour et du Respect dans la Non-violence

Faire place au Pouvoir de l’Amour et du Respect dans la Non-violence

Depuis l’ouverture des portes de Septembre 2017 la crise qui secoue le Togo a déjà réclamé la vie de Togolais nos chers frères. Une sortie de crise non-violente qui satisfait les besoins de toutes les parties prenantes serait un acquis honorable pour le Togo, après quelques décennies de conflit latent. Il est très nécessaire que tous les fils et filles du Togo, membres du système en place et alliés, opposants au système et alliés, ami(e)s du Togo, s’engagent et travaillent main dans la main pour assurer une sortie de crise pacifique dont les Togolais/Togolaises sont les acteurs principaux et qui traite les causes profondes de la crise.

Aux partisans du système en place, nous invitons à une bonne gestion non-violente de cette délicate situation. Cette non-violence doit se manifester dans les pensées, les paroles et les actions concrètes. Il s’agit de faire violence sur son ego pour sauver son honneur et passer du pouvoir destructeur (avec la violence) et du pouvoir économique (avec les manipulations injustes) au pouvoir de l’Amour et du Respect où tous les enfants du Togo gagnent. Il s’agit d’agir selon la vérité de sorte à être à la hauteur de la cause nationale. Libérez à présent votre pouvoir d’intégration, d’amour et du respect pour tous les enfants du Togo, qui est la forme supérieure de tous les pouvoirs dans toute communauté humaine. Il est caractérisé par la tendresse, la pitié et le pardon. Ne le négligez pas, c’est le remède dont notre cher Togo a besoin aujourd’hui. Que votre principe d’action soit : je le comprends, je l’aime et je le respecte comme un Togolais/Togolaise, même si je ne suis pas d’accord avec ses vues et actions.

Aux forces de l’ordre, amies du peuple, dans vos interventions œuvrez à convaincre les fils et filles du notre cher Togo que vous êtes républicaines et donc pour rassurer les enfants du Togo par votre professionnalisme. Concrètement, il s’agit de ne pas tomber dans la manipulation egocentrique de tourner les armes que le peuple vous a confiées la charge pour sa défense contre lui au risque de creuser davantage le manque de confiance entre vous et votre peuple.

Aux agents de la presse, en pareilles circonstances, faites preuve de qualité et de professionnalisme en pratiquant un journalisme de la paix basé sur les faits et les informations nécessaires et utiles, pour une gestion non-violente de la crise où à la sortie de crise, c’est le Togo et tous ses enfants du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest qui gagnent. De ce fait, les informations collectées directement sur le terrain devraient être traitées avec professionnalisme, diffusées et publiées avec responsabilité dans l’amour et le respect de toutes les sensibilités.

Aux opposants au système en place, nous appelons à la non-violence active qui est la voix du peuple. Il serait souhaitable d’éviter de resté dans une polémique inutile. Il serait souhaitable de resserrer les rangs pour la cause du Togo, de tous les Togolais/Togolaises, membres ou non membres du système en place, car le Togo à besoin de tous ses enfants pour son développement. C’est le temps donné aux enfants du Togo pour montrer qu’ils sont capables de se défaire de leurs divergences au profit de la Nation. La non-violence est votre carte de victoire, l’échec sera à votre porte si vous succombez à la violence que le système combattu vous proposera. Votre mouvement, pour garder sa crédibilité et force, devrait incarner les valeurs que vous voulez voir dans le système que vous combattez. Il faudrait également vous attaquer au système et non aux individus (compatriotes) qui sont devenus prisonniers d’un système qu’ils ont contribué à mettre en place.

Jeunesse Togolaise, lançons nous le défis de la non-violence devant la communauté internationale, en montrant que nous pouvons obtenir un changement positif de façon pacifique. Ne nous permettons pas d'être manipulés vers la violence car à la fin des actions violentes, tous seront des victimes et des perdants et notre cher pays délaissé. Soyons les jeunes responsables avec de grands rêves de transformation sociale positive, que l’Afrique et le monde ont besoin aujourd’hui. Oui, nous pouvons le faire sans violence.

La non-violence active va-t-elle fonctionner ? La réponse est oui si les Togolais le veulent, car tous adopteront la non-violence dans la gestion de la crise, en luttant contre les discours de haine entre les partis et groupes ethniques avec des discours d’unité autour de la cause du peuple.

Le principe est : je le comprends, je l’aime et je le respecte comme un compagnon togolais même si je ne suis pas d’accord avec lui. Le pouvoir de l’amour que nous avons tous et que nous utilisons le moins est l’arme des forts. La violence et la haine sont les armes des faibles. L’arme des puissants est l’amour, qui peut pardonner et transformer positivement et non-violemment. Soyez des Togolais/Togolaises forts dans cette période de crise qui témoigne que quelque chose ne va pas et doit changer.

Puisque Dieu a déjà béni le Togo, qu’il donne à tous les fils et filles du Togo, la grâce de s’ouvrir à son don de la non-violence active et la paix.

Père Michel Savadogo, SMA,
Directeur exécutif de Rest-Cor,
michesavping@yahoo.fr

Date

25 septembre 2017

Tags

Formations